soldes

     Une sacrée période

Où vas-tu maintenant , sans aucune conduite
Avette hors-la-loi, scrutant ton miel collé
Tu courses ton chemin, ayant trop chancelé
Sans explication, juste une simple fuite


Tu vas et tu reviens, recherchant une suite
Aurais-tu chu dans un guêpier ensorcelé
Te lâchant en public, tu surveilles ton blé
L’acquêt plus que douteux, corruption ensuite


Traînant de-ci de-là, tu surveilles ton sac
Ce n’est point le moment de subir un couac
La foule est là pourtant, évite les boulettes


Trop de monde, de gens filent comme des fous
Il te faut en effet éviter ces remous
Ce sont les soldes là, l’époque des emplettes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s