logo_sonnet

 

Préparons un sonnet, quatorze alexandrins
Six syllabes deux fois, césure à l’hémistiche
Pour que ça soit parfait, prendre la rime riche
Le cerveau va chauffer, j’ai bouclé un quatrain

Le second atterrit, voilà un tout-terrain
Gueuleton déboulant, écrit comme un pastiche
Même si on en rit, tant pis si on aguiche
Le menu goûtera étant contemporain

Morceau très écœurant, malgré les nerfs, le gras
Le mets importe peu, pour un poème ingrat
Seul compte le travail, saveur impersonnelle

Je vous souhaite donc un très bon appétit
Baignant dans le saindoux, ce débris de cervelle
Indigeste et lourdaud, comme ouvrage érudit

 

0000000000000000000000000000recette

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s